Il était une fois dans l'Ouest...

Publié le par Alain

Ecrit par Alain

Le 4 Mars c'était la fête des grands mères, alors ma mère en a profité pour inviter Yann en famille en Normandie, la première rencontre autour d'une excellente choucroute. Yann s'est bien régallé! Mon Major de père a été bien sympa! Alors tout se passait bien... Maman était contente de faire sa connaissance, papa aussi, et Yann était plutôt à l'aise et les a trouvé sympa alors! Nous avons repris la route avec du cidre, des oeufs frais et 5 heures plus tard après avoir croisé de loin la Mont Saint Michel nous sommes arrivés en Bretagne chez les parents de Yann. J'ai reçu un très bon accueil, j'ai vraiment apprécié la simplicité de sa maman et de son beau père. On a discuté de nous, d'eux, de la vie, je n'ai pas été stressé, au contraire. Marcel et moi avons des points communs sur nos passions, la photo et le sport entre autres. J'ai beaucoup aimé le coté artiste de sa maman, vraiment du talent! En fait j'étais bien tout simplement! Mais dans un coin de la tête de chacun il y avait une tristesse commune, celle de savoir que la grand mère de Yann s'éteignait dans une douleur insupportable qui fait disparaitre toute dignité à l'être humain. Comment est possible d'en arriver à un tel niveau de la conscience pour que les médecins puissent laisser un être souffrir autant afin que la vie l'anime encore quelques jours, mais dans quelles conditions? Alors précipitement ses parents sont partis lundi pour l'hopital. De notre coté nous avons visité Quimper, Concarneau et Bénodet, que de jolis coins!!! Théo a même fait sa première visite de cathédrale. Et autour d"un petit repas j'ai fais la connaissance de Henry, un ami proche de Yann, sa nature est intéressante à la fois rentre dedans et pas sur de lui mais tellement gentil! j'espère le recroiser bientôt. Puis au petit matin du mardi le téléphone a sonné pour nous annoncer que la grand mère de Yann était partie... Tous étaient soulagés que la torture physique que les médecins lui infligeait s'arrête là... J'ai pris la route pour mon retour à Paris en laissant Yann en Bretagne car j'avais un rendez vous le lendemain matin. Huit heures de pluie sur une route traversant tout l'ouest! et me voilà seul pour quelques jours... Alors la fête des grands mères a été heureux dans notre famille mais triste dans celle de Yann, et aujourd'hui elle va reposer enfin, je ne vous ais pas connu mais vous êtes toujours là dans le coeur des vôtres, je sais que Yann vous a aimé, et vous n'oublierez pas ce dernier au revoir... ces derniers sourires.

Publié dans nouloup

Commenter cet article

marie 12/03/2007 09:19

Ag desolée je viens de m apercevoir que c etait Yann sur la photo de la bigouden , je croiais que c etait toi , elle est chouette la fromentine de Quimper

marie 12/03/2007 09:16

Ah tro top ta photo en bigouden, il te manquait seulement tes bottes a petites fleurs.
Désollée pour la grand mere de Yann , toutes mes condoléances.