C'est nul un humain

Publié le par Nouloup

Depuis plusieures années j'étudie le judaisme, je suis adhérent à une association qui consiste à parrainer la tombe d'un soldat mort pendant le débarquement du 6 juin 1944. Je me sent proche des juifs par leur histoire, proche de l'histoire de ma famille dont une partie a payer le prix de la déportation, de la torture et des nazis plus en général. Mon grand père dans les fusillés alpin, son frère maquisard déporté et testé comme une souris de laboratoire, mort après 10 années de souffrances, mon oncle de 5 ans tués par les nazis, mon deuxième prénom étant le sien... Déjà enfant on m'en parlait et en grandissant je n'ai jamais oublié au contraire ça m'a construit. J'ai toujours voulu me battre pour que les gens n'oublient pas car oublier ce serait le risque de recommencer. Il parait que j'ai ce coté très humain de trouver ce qu'il y a de pire et de meilleur en l'homme, j'ai beaucoup d'amour pour l'humanité...

Les poussettes sont interdites à bord des avions au terminal F alors on les enregistre tout simplement. Une femme est venue hier avec ses deux enfants avec qui elle voyage et ses parents d'une grosse cinquantaine d'années. Elle a vite monté le ton quand je lui ai annoncé mon impossiblité d'accepter sa poussette à bord. Ses parents et surtout sa mère non passager ont haussé le ton également, alors je n'ai pu que m'excuser de devoir appliquer les règles de mon travail. Il se mit à pleurer car vous comprenez c'est normal de vouloir voyager avec un enfant de 20 mois et un autre de 4 ans plus trois sacs cabines importants , mais surtout un Paris/Amsterdam/Kuala Lumpur et pour finir une autre destination que je ne connaissais pas. Alors c'est vrai aps simple de voyager comme ça mais je n'étais aps responsable après tout... J'ai du faire intervenir mon resposable pour qu'il puisse confirmer mes dires. Puis il est repartis me laissant normalement finir l'enregistrement. Les files d'attentes étaient pleines et après ce moment humiliant pour moi ils sont tous partis après mavoir fais comprendre violemment leur mécontentement concernant la poussette. Je leur ais demandé d'envoyer un mail expliquant cela au service clientèle d'Air France afin qu'une solution soit trouvée pour la prochaine fois, mais cela ne changerait pas leur journée donc m'ont dit que cela n'était pas important, comme si il ne fallait pas penser aux autres sauf à soi meme!

J'ai donc pris le passager suivant, puis au bout de 5 minutes la mère est revenue comme une furie vers moi après la dépose de la poussette sur un tapis en zone 7 assez grand pour l'accueillir. Elle m'a dit en parlant très fort devant les autres passagersque le personnel BGS qui s'occupe de ce tapis non Air France ont eux été très compatissant avec leur fille et que d'après leur dires certains agents laisseraient passer cela parfois, lorsque se trouverait être non procédurier et humain. Cela pourrait être humiliant surtout lorsque l'on a pas le droit de réponse. Alors elle m'enchaina devant mon passagers et les autres dans la file d'attente en disant "de toute façon dites vous bien que tout comme vous Maurice Papon a appliquer aussi les réglements, me comparant à ce nazis de Papon. A mes yeux c'est l'humiliation ultime, surtout quand la seule chose qu'entendent les passagers derrière est cette comparaison interdite par la loi et humiliante surtout quand on connait mon histoire. A mes yeux je me suis contenu meme si l'envie d'exploser me venait surtout lorsuqe courageuse elle a pris la fuite après m'avoir humilié. C'est con un humain, ça parle sans savoir, ça blesse comme un abruti avec lacheté mais elle que j'ai appris etre une ancienne institutrice où est son intelligence? Si je m'étais écouté je serai sorti de ma banque d'enregistrement pour lui arracher la gueulle et lui coller ensuite dans un carreaux comme l'aurai tout résistant ou membre de ma famille qui a donné sa vie ou tout son courage pour que cette femme puisse être libre... Du coté d'Air France? J'en ias parlé à ma responsable de service, elle vérifia un éventuel telex d'incident pour voir si la passagère ou sa mère allait etre ennuyée comme me l'avait dit mon responsable présent dans la première partie de l'altercation. Mais son sur écran, rien... On a fermé les yeux et moi aujourd'hui j'ai un truc qui ne va aps à l'intérieur que je ne pourrais pas expliquer comme si mon identité était blessée. Me faire insulter, me faire engueuller oui , mais là on touche à l'humain, à mon identité, mon histoire et là je ne suis pas d'accord mais personne ne m'a entendu...

On me dira que ce n'est rien, mais ça viendra toujours de quelqu'un qui ne comprendra pas, jamais ressentis l'humiliation ultime pour moi et pas pour eux...

Publié dans nouloup

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fabienne 15/08/2007 13:35

Désolée pour toi mon pti chat,mais je crains que cela ne soit pas une situation qui se fera rare,les gens sont plus facilement méchant que compréhensif lorsque l'on ne va pas dans leur sens et l'on est parfois obligé de se transformer en petit robot et surtout tenter de ne pas être touché par ces agressions qui ,en fait ,sont plus destinées à ton uniforme qu'à ta personne.
bisous,fabienne